Les collections patrimoniales et les fonds d’archives

Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) rassemble un patrimoine documentaire unique et précieux, constitué de collections imprimées, audiovisuelles et numériques ainsi que de fonds d'archives.

Formé de l'ensemble quasi exhaustif de l'édition québécoise, de documents relatifs au Québec publiés à l'étranger, de livres étrangers antérieurs à 1801, de collections à valeur historique, de collections spéciales (cartes géographiques, affiches, estampes, etc.) ainsi que de nombreux fonds d'archives privées, gouvernementales, civiles et judiciaires, ce patrimoine témoigne du dynamisme culturel et de l'évolution de la société québécoise depuis la colonisation européenne jusqu'à nos jours.

La diffusion des collections patrimoniales et des fonds d'archives

La diffusion de ce patrimoine exceptionnel est répartie entre plusieurs édifices et salles de BAnQ.

Comment se développent et s'enrichissent les collections patrimoniales

BAnQ vise à rassembler deux exemplaires de tous les documents publiés au Québec et de ceux publiés à l'extérieur du Québec et relatifs à celui-ci, c'est-à-dire dont l'un des créateurs est originaire du Québec ou qui abordent le sujet du Québec. Livres, brochures, journaux, revues, publications gouvernementales, cartes et plans, partitions, programmes de spectacles, disques compacts, etc. y sont rassemblés pour représenter l'ensemble de la production québécoise.

Les deux exemplaires sont utilisés à des fins différentes. Le premier est entreposé dans les réserves de BAnQ Rosemont–La Petite-Patrie, où il sera préservé pour les générations à venir. Le deuxième exemplaire est mis à la disposition du public : la plupart se trouvent à la Grande Bibliothèque, alors que les collections spéciales sont accessibles à BAnQ Rosemont–La Petite-Patrie.

Le principal mode d'acquisition des documents des collections patrimoniales est le dépôt légal, instauré en 1968. Les éditeurs doivent déposer gratuitement chacune des éditions de tout document publié sur le territoire québécois, généralement en deux exemplaires.

Les documents qui ne font pas l'objet d'un dépôt légal sont acquis par achat ou encore grâce à des dons ou à des échanges. Ces modes d'acquisition complémentaires ont permis de réunir une collection complète de la production québécoise depuis 1968, de même que la très grande majorité de ce qui a été publié au Québec depuis les débuts de l'imprimerie locale en 1764 ainsi qu'un ensemble important de publications étrangères portant sur le Québec.

Comment se développent et s'enrichissent les fonds d'archives

BAnQ conserve et diffuse les archives les plus représentatives de l'histoire du Québec. La Loi sur les archives qui encadre la gestion des archives publiques et privées au Québec confère à BAnQ une double mission, patrimoniale et administrative : assurer la conservation et la diffusion des archives utiles à la connaissance de l'histoire du Québec, d'une part, et, d'autre part, soutenir la gestion des documents administratifs du gouvernement et de l'ensemble des organismes publics.

Les ministères et les organismes gouvernementaux ainsi que les tribunaux versent à BAnQ leurs documents destinés à une conservation permanente. Les archives judiciaires et civiles (notaires et état civil) consignent divers aspects de la vie sociale, familiale, foncière et économique des personnes, permettant à ces dernières de connaître leur histoire ou de faire valoir leurs droits. Pour compléter ce patrimoine « officiel », BAnQ acquiert aussi des archives privées de personnes, de familles, d'organismes et d'entreprises d'horizons variés et de multiples sphères d'activités.

Nos partenaires

Catalogue des bibliothèques du Québec. RFN. RDAQ. Les Amis de BAnQ. Fondation de BAnQ.